• Anime #02 - Black Bullet

    Partager cet article sur Twitter

     

    Black Bullet est un anime adaptant le light novel éponyme. Cet anime est sorti en 2014, et est constitué de 13 épisodes.

    Black Bullet, késako ?

    L’histoire se déroule en 2031. Rentarō Satomi est un survivant d'une attaque de Gastrea qui a eu lieu 10 ans auparavant, c'est-à-dire juste après l'apparition du virus éponyme sur Terre. Les Gastrea sont impossibles à tuer, sauf à l'aide de deux moyens : le Varanium, un métal de couleur noir créé par l'Homme, ou les enfants maudits, jeunes filles nées avec le virus Gastrea et étant capables d'en contrôler les effets sur leur corps. Rentarō Satomi se retrouve donc à travailler en tant que Milicien pour son amie d'enfance Kisara Tendō, avec sa partenaire Enju Aihara, une enfant maudit, dans le but de détruire les Gastrea, qui ont anéanti sa vie.

    La team de bras cassés au complet

    Mais Nyeh, pourquoi tu nous en parles ?

    Black Bullet est un anime que je viens juste de découvrir (THANKS NETFLIX) et que j'ai dévoré dans la foulée de par sa faible durée de vie (13 épisodes de 25 minutes environ, génériques comptés. Soit un total de 325 minutes, ou encore 5 heures et 25 minutes). Et que malgré tout, j'ai réussi à apprécier. Beaucoup de quiproquo entre les différents protagonistes font qu'il est assez agréable de passer de scènes très émotives (souvent tristes) au rire, tellement la situation en devient absurde.

    L'évolution du personnage de Rentarō Satomi fait qu'on arrive à s’identifier à lui. Il désire devenir plus fort pour protéger ceux qu'il aime (archétype classique du héros) mais le plot twist sur son corps (épisodes 3-4) a fait que beaucoup de choses qu'il dit et fait prennent du sens.
    Enju Aihara évolue aussi. On a une petite fille qui se cache des humains (PLOT TWIST : les enfants maudits ne sont pas trop appréciés) mais qui veut se sentir humaine. Tout ne se passe pas comme elle le voudrait (comme toujours pour les personnages de ce genre), mais la façon dont elle gère tout cela malgré son jeune âge fait qu'on a envie de la voir s'en sortir.

     

    Le mot de la fin, signé Midori Fuse :MEOW~


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :